Arthur James

0BF8E21A-9858-4BB1-9CCD-633C08D96B0A.JPG

Venu de la cité phocéenne pour explorer le territoire de la baie, Arthur James a établi ses quartiers au jardin Bergevin à Avranches.  Premier résident du programme cassette/mobylette, il a appris à dompter le cyclomoteur en
parcourant les routes de la campagne environnante. Fidèle à sa pratique, il a entrepris une réflexion sur le support
analogique et développé une approche minutieuse et minimaliste, en sondant la terre des champs labourés à l’aide d’un étrange appareillage. Tel un archéologue aventureux, Arthur James a cherché et prélevé le matériau sonore de la matière organique pour mettre à jour une composition fortuite, brute, rugueuse, à l’image de l’aspérité des sillons enregistrés. Devenant lui-même tête de lecture et diamant, l’artiste a surfé sur les oscillations terrestres pour en ramener une mélopée hypnotique. Ici, il nous propose une expérience physique de l’écoute, en nous confrontant à ce qui « est ».